RDC : En marge de la conférence minière de Goma : quid des damnés de l’exploitation du coltan congolais ?

portable du sang

COLTAN DU SANG SUR NOS PORTABLES

 

Une conférence minière congolaise à Goma pour faire remuer dans leurs tombes, les « coltandamnés » du Kivu ?

 Du 23 au 25 mars 2014, le gouvernement r-d congolais a organisé la deuxième édition de la conférence minière nationale à Goma dans la province du Nord-Kivu, après la première tenue à Lubumbashi, dans la province du Katanga en février 2013. Libre à chacun de juger et de se faire sa petite idée sur la manière dont quelques médias congolais, à l’instar de Le Poten-tiel, L’ObservateurDigitalcongo.netOneWovisio.comRadiookapi.netetc.., ont traité, commenté, analysé cette information.  Libre aussi à tous d’apprécier les recommandations des assises de cette conférence.  la suite…

RDC : Mois de mars, mois de la femme. Je suis fier de deux femmes compatriotes

Au seuil de ce mois de mars, mois que la communauté internationale consacre à la femme, je voudrais dédier ce billet d’hommage à deux femmes ingénieures congolaises. Elles sont, à coup sûr, largement inconnues de la grande majorité de leurs compatriotes. Elles font pourtant considérablement honneur à leur pays. Il s’agit de Sandrine Ngalula Mubenga et de Thérèse INZA    

 

  la suite…

Résidant à Kinshasa…enseignant à Beni ou les vertus de la classe en ligne

Le numérique à l'école : une alternative pédagogique du futur

« Nous disons que l’autorité est en crise parce que nous passons d’une société hiérarchique, verticale, à une société plus transversale, notamment grâce aux réseaux comme Internet. Tout ne coule plus du haut vers le bas, de celui qui sait vers l’ignorant. Les relations parent-enfant, maître-élève, État-citoyen… sont à reconstruire. (…) Une nouvelle démocratie du savoir est en marche. Désormais, la seule autorité qui peut s’imposer est fondée sur la compétence. Si vous n’êtes pas investi de cette autorité-là, ce n’est pas la peine de devenir député, professeur, président, voire parent. »

J’emprunterai, de façon très approximative sans doute, cette déclaration de Michel Serres pour écrire ce billet qui voudrait justifier l’impératif pour les enseignants africains d’acquérir des compétences dans la mise en ligne des cours et restituer une petite expérience personnelle des vertus de la classe en ligne dans le contexte congolais de l’enseignement supérieur.  la suite…