Des mondoblogueurs à Abidjan ? Aïe…Aïe…, j’ai raté le coche

voyage4

Depuis que la communauté Mondoblog a dévoilé, il y a quelques jours, la liste des mondoblogueurs sélectionnés pour la saison 3 de la formation qui se tiendra à Abidjan du 2 au 12 mai, des expressions légitimes de joie accompagnent cette annonce pour certains heureux élus. Faut-il pour autant pleurer, si par malheur, comme moi, on n’a pas été retenu sur cette liste ? Que nenni ! en tous cas, moi je ne le fais pas. Voici pourquoi. la suite…

La réconciliation, un concept sensé dans la crise ukrainienne et insensé dans celle palestinienne ?

reconciliation3

A force d’entendre un mot s’employer, à tue-tête, ces derniers temps par nombre des médias internationaux, j’ai voulu savoir davantage le sens qu’il pourrait bien véhiculer. Car je suis intrigué par l’usage à géométrie variée qui est fait du concept de « réconciliation » selon qu’il s’agisse de la crise ukrainienne actuelle ou celle, plus ancienne, palestinienne. Je ne comprends, ni ne m’explique cette ambiguïté. 

QUID DE LA VALEUR SÉMANTIQUE DE L’EXPRESSION « RÉCONCILIATION »

D’emblée, je me suis d’abord posé la question de la valeur sémantique du terme réconciliation. J’ai donc cherché à examiner ce qu’en disent certains ouvrages de référence pour, ainsi, mieux saisir sa valeur sémantique. Machinalement, j’ai été interroger le moteur de recherche Google. La première réponse que m’a réservé ma requête, fut une « overdose » d’occurrences : environ 14 300 000 items de résultats possibles à ma demande. Après un premier affinement de mon équation de recherche, j’ai pu légèrement réduire tout ce bruit pour retenir la première valeur que lui donne le dictionnaire de français Larousse  : « Action de réconcilier des adversaires, des gens fâchés entre eux ; fait de se réconcilier »  la suite…

Un hymne improvisé dédié aux TIC, c’est poèTIC. Je l’ai aimé


Voici un poème improvisé de Franck Otete, un ancien collègue de formation, dédié aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Ce matin, au gré de mes clics de souris quotidiens, je l’ai retrouvé archivé sur mon eduportfolio. Ce poème tracte quelques unes des vertus reconnues aux TIC surtout dans le contexte éducatif : mutualisation et partage des connaissances, convivialité, resserrement des liens, amour et esprit de travail en équipe, etc.. Je l’ai aimé. Vous également, après l’avoir lu, l’aimerez aussi peut-être.

POETIC4UN POÈME POUR LES TIC…A QUOI CELA RIME-T-IL ?

TIC

Le contexte

Octobre 2008, nous sommes 15 apprenants de l’Afrique centrale à valider un diplôme de master en intégration pédagogique des TIC dans le cadre d’une formation ouverte et à distance (FOAD) organisée par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) et offerte par la faculté des sciences de l’éducation de l’université canadienne de Montréal, dans son micro-programme d’intégration pédagogique des TIC. Puisque la formation est orientée spécialement aux ressortissants de l’Afrique centrale, nous sommes donc originaires du Gabon, du Congo-Brazzaville ou de la République démocratique du Congo.

Nos profils d’origine sont diversifiés : avocats, enseignants, enseignant-documentalistes et médecins. L’enseignement reste néanmoins le dénominateur commun qui nous rassemble. Nos formateurs Thierry Karsenty et Normand Roy sont canadiens. Le coordonnateur et tuteur de la formation est actuellement docteur en psychopédagogie de l’UdeM, le Camerounais Salomon Tchameni Ngamo alors doctorant.  la suite…

RDC : l’histoire se répète aux dépens du chef de guerre mai-mai Paul Sadala alias « Morgan »

ARTICULUS

Les historiens aiment à nous rappeler que le temps et l’histoire sont diachroniques. Ils décrivent dans leurs marches, des clichés changeants qui façonnent l’évolution des nations au gré de leurs trajectoires. Quand cette évolution devient ou se veut synchronique et que le temps semble ressasser les mêmes clichés, on dit alors que «l’histoire se répète». Dans l’histoire de la RDC, les circonstances de la récente mort de Paul Sadala alias «Morgan» le terrible chef de guerre Mai-Mai de l’Est, semble corroborer cette vérité, lorsqu’on la compare à celle d’un autre chef militaire Pierre Mulele assassiné quelques années plus tôt en 1968.

1968 : Pierre Mulele est assassiné alors qu’il veut renoncer à la lutte armée

MULELE

Pierre Mulele est un ancien ministre du gouvernement de Patrice Lumumba en 1960. Fortement marqué par l’assassinat, toujours non élucidé à ce jour, de ce dernier, le 17 janvier 1961,  il se révolte contre le gouvernement central et le pouvoir de Mobutu, accusé alors de co-auteur de cet assassinat. En 1964, Pierre Mulele déclenche et prolonge, dans sa région d’origine du Kwilu, dans l’actuelle province du Bandundu, la rébellion armée des Mai-Mai Simba de Kisangani contre le pouvoir de MobutuEn septembre 1968, il sort de son maquis et se rend à Brazzaville, pour se concerter avec d’autres lumumbistes sur les voies et moyens de redynamiser son mouvement quelque peu à bout de souffle.

De son refuge de Brazzaville, confiant à une mirobolante amnistie de Kinshasa, Pierre Mulele, sur conseil et en accord avec Marien Ngouabi, président du Congo-Brazzaville, accepte de rentrer à Kinshasa. Le gouvernement du général Mobutu, par la voix de Justin-Marie Bomboko, alors son ministre des Affaires étrangères, jura qu’il ne courrait aucun risque à son retour. Justin-Marie Bomboko, se chargera personnellement de convoyer Pierre Mulele de Brazzaville à Kinshasa dans le bateau présidentiel de Mobutu  la suite…

Présidence de la République à durée indéterminée dans les pays des Grands Lacs ?

PRESOAFRICA

Coïncidence de calendrier électoral dans les pays des Grands Lacs en Afrique centrale : les présidents Pierre Nkurunziza du Burundi, Joseph Kabila Kabange de la République démocratique du Congo et Paul Kagame du Rwanda, sont bientôt en fin de mandat. Cependant, chacun d’entre eux donne l’impression de vouloir modifier la Constitution de son pays pour se maintenir au pouvoir. Ni les frondes de leurs oppositions respectives, encore moins l’avertissement de Russ Feingold, envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique en République démocratique du Congo et dans les pays de Grands Lacs, ne paraissent les ébranler. Vont-ils, sur le modèle du russe Vladimir Poutine, tenir tête et s’imposer ? Let’s Wait and See.  la suite…