RDC : la technologie pour aider à la protection de l’environnement

Article : RDC : la technologie pour aider à la protection de l’environnement
23 novembre 2019

RDC : la technologie pour aider à la protection de l’environnement

La technologie à la rescousse de l'environnement
Crédit photo : Intercom Magazine
La technologie à la rescousse de l’environnement
Crédits : Intercom Magazine via Pixabay

Après la médecine, l’éducation, ou encore le commerce, entre autres, où les outils numériques ont fait une entrée en force, les TIC s’invitent dorénavant dans la gestion de l’environnement. Dans de nombreux débats consacrés ça et là au réchauffement climatique et à ses conséquences, des voix autorisées de divers experts et autres décideurs préconisent vivement de recourir aux nouvelles technologies de l’information afin de les mettre au service des citoyens et de les adapter à la résolution des problèmes qui se posent à notre société, pour soutenir la protection de l’environnement.

« Les ignorants de l’informatique sont les analphabètes des temps modernes« , dit-on. Tout le monde, ou presque, connait ou a déjà entendu prononcer un jour ce slogan. Très souvent, ce refrain évoque implicitement l’importance et l’impact des technologies, et surtout de l’informatique, dans la vie des contemporains. Beaucoup des voix s’élèvent, en effet, pour nous rappeler que l’informatique couvre aujourd’hui presque toutes les branches de l’activité humaine. Une autre façon de souligner ainsi l’explosion des nouvelles technologies de l’information (ordinateurs, internet, téléphones, tablettes, etc.), dérivées de l’informatique, et dont les usages ne cessent de croître, de nos jours.

Le World Ressources Institute (WRI) sensibilise à la protection de l’environnement en RDC

Dans cette optique, des initiatives de toutes sortes, et notammentdes activités éducatives, se multiplient pour sensibiliser à la protection de l’environnement.

En RDC, une « merveilleuse idée » du WRI, s’appuyant sur la force et la puissance d’internet et des technologies de l’information et de la communication, contribue à cet effort de sensibilisation pour la protection de l’environnement. En montrant comment la technologie peut, pour mieux les protéger, aider à révéler les secrets des forêts du Congo, World Ressources Institute livre une masse d’information sur comment détecter une exploitation minière dans une aire protégée, comment surveiller une concession forestière en temps quasi-réel ou sur comment faire le suivi de l’aménagement forestier dans les concessions forestières ?

Des informations de sensibilisation utiles dont on aimerait qu’elles portent réellement leurs fruits. Car, après l’Amazonie, l’Afrique centrale et ses forêts du bassin du Congo, reconnues comme deuxième poumon écologique du monde, se positionnent comme un outil non négligeable dans la bataille contre les changements climatiques au monde que provoquent des images de ce genre :

Image de feu de forêt
Image parskeeze de Pixabay
Un feu de forêt
Crédits : skeeze via Pixabay

Il n’est en ce sens pas inutile de rappeler ici le soutien apporté par l’Église catholique lors de son dernier synode et de Mgr Abraham Kome, Président de la Conférence nationale du Cameroun, mais aussi membre Réseau ecclésial du Bassin du Congo (REBAC), qui reconnaissent que « quand on détruit la nature, on offense Dieu« . Ce n’est que par pareille sensibilisation que la « maison commune » sera sauvée face à « une crise sociale et environnementale sans précédent » qui frappe l’humanité entière. N’est-ce pas Mgr Abraham Kome ?

Partagez

Commentaires

Dieumerci
Répondre

Avec raison, le monde évolue tous les jours

laackater
Répondre

Sans aucun doute, il (monde) évolue très rapidement avec les TIC