RDC : la mystérieuse guerre de l’Est

Article : RDC : la mystérieuse guerre de l’Est
7 février 2020

RDC : la mystérieuse guerre de l’Est

Pitié
Crédits : Mediacongo.net
Perpétuelle guerre à l’Est de la RDC. Pitié pour le Kivu
Crédits : Mediacongo.net

Triste infographie d’une guerre atroce

Depuis peu, l’actualité en République Démocratique du Congo est marquée par une reprise des tueries commises à nouveau par les présumés djihadistes des ADF-NALU dans les régions Est du pays, plus précisément dans l’hinterland de Beni. D’origine ougandaise et supposées plutôt combattre l’actuel pouvoir en place en Ouganda, les ADF s’illustrent, curieusement, à des massacres des populations civiles qui révoltent les consciences, dans une interminable guerre qui les oppose aux forces armées congolaises (FARDC), en territoire r-d congolais. Les images des massacres, des tueries à la machette, des viols des femmes et des fillettes, commis par les prétendus ADF, se succèdent sur les réseaux sociaux. Elles sont particulièrement féroces et livrent une triste infographie d’une guerre où les protagonistes jouent « à la souris et au chat », laissant des victimes dans le désespoir et la désolation d’un peuple martyrisé et livré à lui même.

Alors qu’un espoir, bien qu’ontologique, commençait à poindre pour les populations de l’Est de la RDC, les revoici à nouveau plongées dans un désespoir noir où reviennent, au galop, désespoir et désolation.

Crédits : PLUSLESOIR.BE
Crédits : Africtelegrah
Crédits : France 24 Observer

La rancœur de la population

Entre décembre 2019 et janvier 2020, dans l’incertitude politique de fin de règne de Joseph Kabila et du début de celui de Félix-Antoine Tshisekedi, les massacres des ADF ont atteint un degré d’atrocité jamais égalé. Fortement lassées par l’inactivité du gouvernement et par la passivité de la Monusco, devant les attaques des ADF, les populations de l’Est de la RDC, notamment celle de Beni, ont fini par exprimer une verte colère….

Contre la Monusco…

… jusqu’à demander son départ sous diverses formes

Les récentes victoires des FARDC sur les ADF : espoirs chimériques ?

Et pourtant, les forces armées congolaises, boostées sans doute par le nouveau pouvoir congolais, se sont engagées dans une guerre totale contre les ADF, se félicitaient d’avoir repris leur QG et d’avoir tué cinq de leurs six chefs. Rassurante, l’armée congolaise invitait la population à reprendre des travaux dans les champs repris aux ADF.

Le porte-parole de l’armée de la RDC, annonçant le début de la chasse aux rebelles à Beni, Nord-Kivu, RDC
Crédits : VOA / Erikas Mwisi

Son porte-parole, le général Léon-Richard Kasonga, pouvait fièrement déclarer :

Cette fois-ci c’est la dernière. Nous n’avons plus à reculer. Nous allons écraser, nous allons neutraliser de manière définitive toute unité qui serait apparentée aux ADF et leurs forces supplétives. Parce que c’est ça notre travail. Notre population a trop souffert à l’est.

Que s’est-il donc passé pour voir, en si peu de temps, les ADF reprendre du poil de la bête et replonger les populations de l’Est de la RDC dans la tristesse ? Les FARDC auraient-elles crié victoire trop tôt ? Libre à chacun d’écouter ce merveilleux podcast de l’émission « Appels sur l’actualité » de Juan Gomez de la radio Rfi, qui reproduit un intéressant débat sur le sujet, afin de se faire sa propre idée sur la question.

Partagez

Commentaires